Nouvelle norme antipollution: qu’est ce que ça change, pour les particuliers, pour les sociétés?

Les normes antipollution évoluent avec le WLTP* . Ce dernier sera appliquer à partir du 1er septembre 2018.

Ce nouveau mode de calcul des émissions de CO2 et de consommations des véhicules vient remplacer la méthode NEDC*.

renault symbioz - concept-car

Pourquoi ce changement?

La méthode de calcul NEDC s’applique en Europe depuis 1992.

De récentes actualités ont montrées que les chiffres annoncés par les constructeurs pouvant différés avec les chiffres effectivement constatés, les valeurs fournies par la méthode NEDC ont été fortement remise en cause !

Ce mode de calcul s’est avéré peu réaliste et fournissait des chiffres de consommation et d’émissions éloignés de la réalité des conduites observées sur terrain urbain, extra-urbain et mixte.

Une nouvelle norme antipollution était nécessaire.

Le nouveau cycle de calcul : le WLTP

La nouvelle norme antipollution WLTP est donc une méthode de calcul de la consommation et des rejets de CO2 des véhicules, prenant en compte :

  • Les comportements de conduite,
  • Les conditions de conduite,
  • Les équipements du véhicule ayant un impact sur l’aérodynamisme et la consommation électrique.

La différence entre les 2 cycles se situent, notamment, sur le nombre de kilomètre parcouru, la durée du trajet effectuée, le nombre d’arrêt, les accélérations et le type de véhicules testés.

nouvelle norme WLTP

 

Ce cycle est jugé plus en adéquation avec l’usage réel des véhicules. Il sera accompagné d’un test complémentaire pour la mesure des Nox sur les véhicules diesel, le RDE*. Ce dernier sera réalisé sur route.

Malus écologique et TVS à la hausse… !

Avec ce cycle WLTP, les chiffres de consommation annoncés seront inévitablement plus élevés que ceux fournis sous l’ancien cycle NEDC.

ATTENTION, les véhicules ne vont pas consommer plus! Le calcul des émissions sera plus pointilleux et les mesures fournies plus réaliste.

Le norme WLTP impact inévitablement la fiscalité appliquée aux véhicules.

Un véhicule pourra passer de 120 g/km d’émission de CO2 sous la norme NEDC avec une taxe à 50 €,  à 135 g/km d’émission avec le cycle WLTP soit une taxe à  613 €

Le taux d’émission de CO2 étant directement impliqué dans le calcul du malus, nombre de véhicules thermiques pourraient donc quitter leur neutralité fiscale et se voir appliquer un malus. certains véhicules pourrait même perdre leur éligibilité à la prime  à la conversion.

Les augmentations prévues sont de l’ordre de 10 à 20 % !

Pour les sociétés, la TVS (taxe sur les véhicules de société) étant basée sur le taux d’émission de CO2, ce nouveau mode de calcul aura inévitablement un impact.

Emission de Co2 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133
Barème fiscal au 01 09 18 50 53 60 73 90 113 140 173 210 253 300 353 140 473

 

Emission de Co2 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147
Barème fiscal au 01 09 18 540 613 690 773 860 953 1050 1153 1260 1373 1490 1613 1740 1873

 

 

Emission de Co2 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161
Barème fiscal au 01 09 18 2010 2153 2300 2453 2610 2773 2940 3113 3290 3473 3660 3853 4050 4253

 

Vers des véhicules moins polluants.

Les constructeurs vont devoir équiper leurs futurs véhicules de dispositif antipollution beaucoup plus efficace et plus fiable qu’auparavant.

Les nouvelles méthodes de mesure font aussi être plus fiable, plus réelle et ainsi plus lisible !!

De ce fait, on peut parler d’une bonne nouvelle pour l’écologie !

 

Retrouvez plus d’info sur le site renault.fr et dans la vidéo ci-dessous.

 

 

*RDE: Real Driving Emission.

*WLTP: Worlwide Harmonized Light Test Procedure.

*NEDC: New European Driving Cycle.