Acheter ou vendre son véhicule d’occasion, ça ne s’improvise pas ! Tout l’été, retrouvez nos conseils et astuces pour bien vendre ou bien acheter votre véhicule d’occasion et ainsi éviter les mauvaises surprises : aujourd’hui, on vous dit pourquoi vous méfier des trop bonnes affaires.

Les sites d’annonces automobiles vous proposent parfois des offres très « alléchantes ». Attention à ne pas vous fier uniquement au prix d’achat du véhicule. Il faudra vous renseigner sur la côte du véhicule, les éventuels frais à engager dans les mois suivants son achat et s’intéresser également à la valeur future de votre véhicule si vous envisagez de le revendre.

Estimer la valeur future d’une voiture d’occasion est une affaire d’expérience mais aussi d’intuition car il vous faudra anticiper sa valeur dans 3 ou 4 ans lorsque vous aurez l’intention de la revendre. Cela n’est pas toujours chose aisée car en plus des caractéristiques intrinsèques du véhicule, il vous faut également anticiper les effets de mode et donc la demande.

Voici les éléments qui pourront vous aider dans votre démarche :

- l’état général du véhicule a son importance. Il ne sera pas pris en compte pour l’évaluation de la côte Argus mais de gros défauts de carrosserie ou de mécanique viendront forcément dévaluer votre prix de revente.

- La marque du véhicule, la notoriété, la qualité du réseau constructeur et du SAV. L’image du constructeur a un impact très important sur la valeur future de votre auto d’occasion. Certaines marques voient décôter leurs modèles beaucoup plus lentement que d’autres qui peuvent souffrir d’une image moins valorisante et moins fiable. C’est donc un élément à prendre en compte dès l’achat de votre véhicule.

- Le modèle, sa fiabilité, sa finition, son design, sa couleur, sa motorisation, sa puissance et la période de remplacement de la gamme. Certains modèles qui ont connu des problèmes de fiabilité ou qui proposent un design moins apprécié perdront en valeur beaucoup plus rapidement que d’autres modèles plébiscités.

- Les équipements comme les aides à la conduite, la climatisation et différentes options comme le toit ouvrant, la sellerie cuir, la peinture métallisée. Attention cependant, si un toit ouvrant ou des systèmes de navigation sont bien perçus auprès des conducteurs, d’autres options peuvent au contraire repousser certains acheteurs (exemple : des jantes de grande taille qui, outre l’aspect esthétique, induisent un surcoût à l’achat de pneumatiques).

- Le kilométrage a une incidence sur le prix de revente, un kilométrage élevé étant le signe d’une utilisation intensive et donc d’usure. Le kilométrage doit toutefois être rapporté à l’âge du véhicule. Si le kilométrage vous paraît faible par rapport à l’âge du véhicule, c’est peut-être qu’il est resté immobilisé et vous pouvez craindre l’usure prématurée de certaines pièces mécaniques.

- Le contexte : le prix des carburants, les modes de consommation, l’évolution des normes écologiques… qui peuvent avoir un impact sur la demande des automobilistes et donc sur la valeur du véhicule. Par exemple, la côte Argus d’un véhicule diesel sera toujours plus élevée que la côte Argus du même véhicule en essence, notamment sur les modèles familiaux, ce qui aura un impact sur le prix de revente.

renault-pro-plus-apv-5.jpg.ximg.l_6_m.smart

Pour vous aider dans votre projet d’acquisition, et vous donner toutes les informations nécessaires à votre réflexion, les conseillers commerciaux du réseau PROMOCAR Renault Saint-Nazaire, Guérande, La Baule et Trignac se tiennent à votre disposition.